Recherche

Dernières Infos Flus RSS - Les infos de l'association PNT65

+ Plus d'infos +

 

Le Monde du 17 juillet : les navigants veulent voler après 55 ans


 

Le Monde du 17 juillet 2007

Les navigants veulent voler après 55 ans.

Pour l'association Avenir Navigants, la situation est "ubuesque". Les personnels navigants de cabine, dans les avions, n'ont plus le droit de voler à partir de 55 ans et sont, de fait, licenciés par leur compagnie aérienne. De leur côté, les pilotes se plaignent de ne pouvoir exercer après 60 ans comme beaucoup de leurs collègues européens et internationaux peuvent le faire.

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a réaffirmé à plusieurs reprises, ces dernières semaines, son intention de relever le taux d'emploi des seniors (l'un des plus bas d'Europe), mais la situation est bloquée pour les personnels navigants. "Au moment où le nouveau gouvernement met l'accent sur la valeur travail, les compagnies aériennes et au premier chef Air France licencient leurs navigants à 55 ans depuis le 1er mai 2006", écrit Avenir Navigants. Jacques Myard, député UMP des Yvelines, a déposé un amendement lors du débat sur la loi travail, emploi et pouvoir d'achat, proposant de revenir sur cette situation. Mais la ministre de l'économie, Christine Lagarde, a refusé de l'intégrer.

"Le temps presse, il y a une injustice patente à empêcher des personnes qui le souhaitent de travailler", a protesté M. Myard le 12 juillet. D'autant que le reclassement que doivent proposer les compagnies aériennes est très aléatoire. "On ne m'a rien proposé au sol et j'ai été licenciée, témoigne Mme Demiaux, qui vient d'avoir 55 ans et qui a été chef de cabine à Air France durant 17 ans. Il me manque des années de vol et de ce fait, je vais perdre 400 euros de retraite complémentaire et 260 euros de retraite de base par mois", proteste-t-elle. Les Assédic vont la prendre en charge pour les trois prochaines années : à son âge retrouver du travail lui paraît improbable.

De son côté, l'association PNT 65 (PNT pour personnel navigant technique) a porté plainte le 7 juillet, avec 93 pilotes, auprès de la Commision européenne. Les pilotes accusent l'Etat français de "violer manifestement le principe de l'égalité de traitement en matière d'emploi et de travail". Ils considèrent qu'ils sont victimes d'une discrimination en raison de leur âge. En octobre 2006, Avenir Navigants avait déjà déposé une plainte jugée recevable par Bruxelles.

Les syndicats sont, eux, hostiles à une telle démarche. Frank Mikula, coprésident d'Alliance PNC (personnel navigant commercial), premier syndicat dans la profession, rappelle qu'au moment de la privatisation d'Air France, les syndicats se sont battus pour conserver les avantages de l'entreprise. "Le départ à 55 ans, le fait de ne plus voler, était lié à la pénibilité du travail", explique M. Mikula, selon lequel "la grande majorité des personnels souhaite que le dispositif actuel perdure". Cela étant, ajoute le syndicaliste, "je comprends que l'on veuille pouvoir choisir et il est probable qu'à terme les personnels demandent que le dispositif soit revu, on verra alors à ce moment-là". La direction d'Air France, elle, se réfugie derrière la loi.

Rémi Barroux